L’énergie géothermique, trop sous-exploitée au Chili

Faisant partie du cercle de feu du Pacifique, le Chili ressemble à un paradis de l’énergie géothermique. Les investisseurs ont de plus en plus tendance à s’y intéresser. De là en faire un moteur de la croissance pour le futur ?

Qu’est-ce que l’énergie géothermique ?

L’énergie géothermique est l’énergie obtenue en utilisant la chaleur de l’intérieur de la Terre, provenant des ressources hydrothermales (vapeur et eau). Dans certaines régions de la planète, l’eau souterraine peut atteindre des températures d’ébullition, et donc servir à alimenter des turbines électriques ou à chauffer.

Geysiers au Chili, source de géothermie
Geysiers au Chili, source de géothermie

C’est le cas du Chili, qui possède un important potentiel géothermique estimé à 2 000 MW dans le grand nord et à 1 350 MW dans la zone centrale. En 2017, la première centrale géothermique en Amérique du Sud a été inaugurée au Chili avec un total de 48 MW. Cette centrale Cerro Pabellón, inaugurée en mars 2017, et située à Ollagüe, dans la région d’Antofagasta, a nécessité un investissement 320 millions et a été réalisée par la société italienne Enel et l’ENAP (1).

Sources :

  1. https://geothermal.org/pdfs/Informe_Final_Mesa_Geotermia.pdf