Industrie du lithium au Chili : situation actuelle, défis et opportunités

A quoi sert le lithium ?

Le lithium est un métal aux propriétés très appréciées, en grande partie grâce à ses propriétés de conductivité électrique élevée. Ces qualités favorisent ses multiples applications dans le secteur industriel et notamment dans le domaine des batteries, compte tenu de la tendance technologique actuelle.

Il est notamment utilisé pour la fabrication de batteries de téléphones portables, d’ordinateurs, de voitures électriques, et plein d’autres composants. L’électromobilité (développement de moyens de transports utilisant totalement ou partiellement l’énergie électrique) induite par les campagnes environnementales et les réglementations visant à réduire l’utilisation des combustibles fossiles, est un des facteurs qui font augmenter la demande de lithium du futur.

La production de lithium au Chili
La production de lithium au Chili

Le lithium, métal d’avenir dans l’industrie minière chilienne

L’industrie minière chilienne s’est toujours historiquement tournée vers le cuivre, mais le lithium constitue probablement la matière première de l’avenir. Dans vingt ans, ce devrait être le métal le plus recherché et le plus rentable au monde, c’est pourquoi les plus grands investisseurs mondiaux s’y intéressent de plus en plus.

Sa popularité est compréhensible, c’est un métal essentiel pour l’industrie des hautes technologies. La croissance importante prévue pour les voitures électriques qui utilisent des batteries rechargeables comme source d’énergie a stimulé la demande prévue de lithium. A titre d’exemple, il y aurait 8 millions de voitures électriques dans le monde, et 60 % de ces batteries seront réalisées à partir de cet « or blanc ».

Production de ce métal et attractivité du Chili

Le Chili possède 48% des réserves mondiales de lithium et se place en 2017 en deuxième position pour sa production derrière l’Australie, avec une production de 80 417 tonnes, une production qui devrait tripler pour atteindre 240 000 tonnes en 2022. (1).

Actuellement, les initiatives pour son exploitation se concentrent sur quatre salines (caractérisé par une concentration de sels de sodium et de lithium) trois dans la région d’Atacama, près du Salar de Maricunga, et une dans la région d’Antofagasta.

 En terme de conditions de marché, le lithium est très attractif, le prix de ce produit de base a connu une forte hausse ces dernières années. Le prix du produit est passé de US$1 500 la tonne en 2003 à entre US$15 000 et US$20 000 la tonne en 2017 et 2018 (2). Considérant que la production du lithium est une réelle opportunité pour le pays, le ministre chilien de la mine a déclaré que le gouvernement s’efforçait d’offrir la plus grande certitude réglementaire possible à ceux qui veulent explorer et exploiter un projet de lithium.

Le Chili possède :

  •  63 systèmes salins, 45 salines et 18 lagunes de sel
  • un gouvernement stable sur le plan économique et entièrement en faveur des investissements
  • des ports qui ont directement accès en Asie et ailleurs

Le pays réunit les conditions optimales pour favoriser des investissements, aussi bien à court qu’à long terme.

Comment investir dans le lithium ?

Au Chili, la manière la plus directe et la plus simple d’extraire ce matériel est d’acquérir des actions ou d’investir dans des obligations de sociétés qui extraient et négocient ce matériel, comme Soquimich, entreprise chilienne qui plus détient un pourcentage important des transactions sur le lithium, ou encore l’entreprise Rockwood Holdings Inc. (filiale de l’entreprise américaine d’Albemarle) qui est très présente dans ce secteur. Au cours de la dernière décennie, cette dernière entreprise a connu une croissance de plus de 100 %, et prévoit de tripler sa production de sels de lithium au Chili, passant de 26 000 tonnes à 82 000 tonnes par an au cours des 27 prochaines années. Les actions de Soquimich et d’Albemarle ont grimpé en flèche, augmentant respectivement de 257 % et de 137 % entre début 2016 et fin 2017.

Les projets dans ce secteur se font de plus en plus nombreux, et on estime que près de 2 milliards de dollars US sont investis dans de nouvelles initiatives.

En septembre 2019, Albemarle a lancé un projet de construction d’une usine de carbonate de lithium avec une capacité de production estimée à 42 500 tonnes par an, dans la région d’Antofagasta, dans le nord du pays. Le projet “Lithium Moules Carbonate” représente un investissement de 583 millions de dollars US. Le processus de construction devrait durer deux ans et demi et il faudra jusqu’à 1 400 travailleurs, puis 320 lors de la phase d’exploitation de l’usine.

Le lithium, un métal qui reste très volatil

Une forte baisse des prix du lithium a été observée au premier semestre de 2019, passant sous la barre des US$10/kg en juillet 2019. Comme les prix ont augmenté en raison de la demande croissante, de nouveaux producteurs s’intéressent fortement à ce marché pour prendre des parts de marché. Plus particulièrement, la Chine a commencé à développer ses propres gisements de lithium. De nouveaux gisements et producteurs ont réduit la spéculation et ont fait chuter le marché.

Sources :

  1. https://www.infogate.cl/2019/01/17/chile-pais-picapiedra-feliz-porque-produccion-de-litio-se-triplicaria-para-2022/
  2. https://www.redimin.cl/chile-aumenta-en-1-200-el-valor-de-sus-exportaciones-de-litio-de-2003-al-2018/