L’industrie viticole chilienne, mondialement réputée

Le Chili, acteur majeur de la production viticole dans le monde

Quatrième exportateur mondial de vin, le Chili a su s’imposer comme un leader mondial dans ce domaine, avec le France, l’Espagne et l’Italie. Aujourd’hui, la superficie totale des vignobles pour la vinification occupe actuellement plus de 141 000 hectares, ce qui représente un potentiel de production de vin d’environ 1 200 millions de litres. La zone de culture est principalement située dans les régions de O´Higgins et Maule, concentrant plus de 72 % de la culture nationale. Les exportations de vin et moût ont dépassé en 2017 967 millions de litres, pour une valeur de plus de 2 067 millions de dollars, mais il faut cependant distinguer deux grandes catégories :

  • Les exportations de vin en bouteille, qui s´élèvent à plus de 1 520 millions de dollars, à destination principalement de la Chine, du Brésil, du Japon, des Etats-Unis et du Royaume-Uni.
  • Les exportations de vin en vrac, qui s’élèvent quant à elles à plus de 340 millions, avec pour destination les Etats-Unis, la Chine, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

L’industrie de vin chilienne s’est fixée d’ambitieux objectifs, avec notamment celui d’augmenter les exportations, et surtout celles des vins avec un prix de caisse plus élevé.

Ces dernières années, le Chili est devenu un lieu attractif pour l’expansion des activités des grands vignobles du monde entier, en particulier dans la production de vins nobles et fins de haute qualité.

Le raisin, principal ingrédient du vin
Le raisin, principal ingrédient du vin

Une géographie propice au développement d’une large gamme de vins

Selon le Cadastre Viticole du Service de l’Agriculture et de l’Élevage (Catastro Vitivinícola del Servicio Agrícola y Ganadero, SAG)  de 2015, une croissance constante de la région viticole nationale est visualisée. Cette tendance à la hausse présente un taux de croissance annuel de 2 % pour la période 2000-2015. La zone viticole nationale est principalement concentrée dans les régions de Maule (53 839 hectares) et Libertador Bernardo O´Higgins (46 414 hectares), totalisant 70,6 %. Ensuite, les régions de Bío Bío et Metropolitana, totalisent environ 10 % de la surface viticole nationale, et celle de Valparaíso 7 %. Des régions sont cependant en hausse, comme la région d’Araucanía avec une moyenne annuelle de 19 % entre 2000 et 2015 (1).

Il existe environ 75 cépages différents, mais seulement 7 d’entre eux représentent plus de 80 % de la superficie plantée, dont le principal est le Cabernet Sauvignon, avec plus de 43 000 hectares, soit 30,4 % de la superficie totale, réparti dans pratiquement toutes les régions d’expression viticole. Suivent ensuite le Sauvignon blanc, le País, Merlot, Chardonnay…

Selon la SAG, la production de vin s’élèverait à 949 millions de litres en 2015, dont 11,6 % sont sans appellations d’origines. Ces chiffres permettent de mettre en lumière une tendance visible depuis quelques années : la diminution des petits producteurs. En effet, entre 2007 et 2015, les producteurs qui avaient entre un et cinq hectares ont diminué de 19 %, alors que ceux ayant plus de 50 hectares ont augmenté de 42 %.

Paysage de vigne
Paysage de vigne

Des perspectives de développement encore importantes 

Le premier avantage du Chili reste sa géographie, proposant une gamme de climats très variée, qui influence la formation de microclimats. Ceux-ci ont des combinaisons de lumière, de température et d’humidité adaptées à la production de raisins de qualité. La tradition et la culture viticole du pays permet une implantation et un développement commercial plus facile.

Les entreprises étrangères favorisent le Chili, qui est devenu un emplacement géographique clé dans ce domaine dans tout le continent américain. En effet, le pays dispose d’une ressource humaine qualifiée, dotée d’une vaste expérience dans ce domaine et d’un coût relativement faible des terres. Ainsi, le coût de production y est moins élevé qu’en Europe ou aux Etats-Unis.

  1. https://www.odepa.gob.cl/wp-content/uploads/2018/02/vino2018.pdf